LogéhomeLogéhome
1er réseau immobilier indépendant
du Nord-Pas de Calais
Menu

Bilan plus que positif pour l’immobilier en 2016

30/12/2016
Rétrospective de l'année écoulée et prévisions pour 2017
Bilan plus que positif pour limmobilier en 2016 - Image

2016 : une année d’envergure pour l’immobilier 

Pour le secteur immobilier, 2016 a été un bon cru et on parle même d’année d’exception !

À tous les niveaux, les paramètres ont été positifs notamment grâce à la forte baisse des taux de crédit sur laquelle s’est appuyé le marché pour une reprise sur les chapeaux de roues. Les taux ont diminué de 60% entre 2008 et 2016, tandis que les prix de l’immobilier ont seulement augmenté de 1%. Le pouvoir d’achat immobilier des français s’est donc accru de 29% en 8 ans. Cette année, les taux ont été particulièrement remarquables. Pour un emprunt sur 20 ans, on oscillait entre 1,10% et 1,40% !

Ces taux historiques ont déclenché l’acte d’achat pour de nombreux français. Sur un an, les transactions ont progressé de 11% avec une hausse de 10,1% en ce qui concerne le volume de vente des logements anciens. Le neuf comme l'ancien ont donc profité de l'embellie. 

Les acheteurs et investisseurs sont considérés comme les grands gagnant de 2016. La conjoncture était plus que favorable pour l’ensemble des acteurs du marché et particulièrement la tranche des primo-accédants. Leur volume dans l'achat d'une résidence principale a augmenté de 65% entre 2014 et octobre 2016. D’autant plus qu’ils ont été un grand nombre à bénéficier de prêts aidés. Les PTZ, prêts à taux zéro, ont connu un succès retentissant avec une hausse de 75% par rapport à 2015, selon Vousfinancer.  

La hausse du prix des logements, qui est par ailleurs de seulement 1,2% pour Lille cette année, n’a donc pas freiné les futurs propriétaires. L’écart de prix de vente a même chuté ! À Lille, on a observé un écart de seulement 3,30% entre le prix de mise en vente et le prix final.

 

Les perspectives pour l’immobilier en 2017 

Une hausse des taux de crédit est presque certaine, elle était déjà attendue pour la fin 2016 mais a finalement tardé avec une nouvelle baisse surprise. Néanmoins l’augmentation prévue ne devrait pas être majeure et aura un impact modéré sur les ventes.

Les horizons pour le second semestre sont encore flous, mais il n’est pas à exclure qu’on constate à nouveau des records sur les taux d’emprunt. 

Bonne nouvelle : une grande part des mesures pour l’immobilier dont la loi Pinel et l’accès aux PTZ devraient être reconduites.

Calculez le PTZ que vous pouvez obtenir
Evaluez le montant de votre prêt