LogéhomeLogéhome
1er réseau immobilier indépendant
du Nord-Pas de Calais
Menu

Rénovation énergétique : comment réduire sa facture d’énergie ?

06/12/2018
Avoir une meilleure isolation, remplacer ses fenêtres, changer de système de chauffage... Réduire sa facture d’énergie c’est s’engager dans des travaux coûteux. Retrouvez les aides financières auxquelles vous pouvez prétendre pour vos travaux de rénovation énergétique.
Renovation energetique : comment reduire sa facture dene ... - Image 2

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

Ce prêt vous permet de financer vos travaux de rénovation énergétique sans payer d’intérêts et sans condition de ressources. Cela concerne tous les propriétaires (occupant ou bailleurs) d’un appartement ou d’une maison, dès lors qu’il s’agit d’une résidence principale et que le logement, individuel ou collectif a été construit avant le 1er janvier 1990.

Jusqu’au 31 décembre 2018, il faut réaliser un « bouquet de travaux » qui doit répondre à au moins deux des catégories suivantes :

  • Isolation de la toiture
  • Isolation des murs extérieurs
  • Isolation des portes et des fenêtres donnant vers l’extérieur
  • Installation ou remplacement d’un chauffage ou d’une production d’eau chaude sanitaire
  • Installation d’un chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable
  • Installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable

Le montant de l’éco-PTZ ne peut excéder 30 000€. La durée de remboursement s’élève à 10 ans et peut aller jusqu’à 15 ans pour des travaux de rénovation très importants. Vous pouvez également bénéficier d’un éco PTZ complémentaires dans les trois années suivant le premier éco-prêt. Les deux éco-prêts ne peuvent aller au-delà de 30 000€.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Avec le crédit d’impôt pour la transition énergétique, vous déduisez de votre impôt sur le revenu une partie des dépenses réalisées dans le cadre de vos travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique de votre maison ou appartement. 

Le CITE s’adresse aux locataires, propriétaires occupants ou occupants à titre gratuit fiscalement domiciliés en France. Pour en bénéficier, il vous faut disposer d’une maison individuelle ou d’un appartement en tant que résidence principale. Le logement doit avoir été construit depuis plus de deux ans. L’ADEME recense les dépenses éligibles au CITE.

En 2018, le taux de crédit d’impôt varie entre 15 et 30% du montant des dépenses selon leurs natures. Le montant est plafonné à 8000€ pour une personne seule et 16000€ pour un couple soumis à une imposition commune.

Le taux réduit de TVA

La TVA à taux réduit à 5,5% s’applique aux travaux éligibles au CITE.  Le taux s’adresse aux propriétaires occupants, bailleurs ou syndicats de propriétaires, les locataires et occupants à titre gratuit et les sociétés civiles immobilières pour un logement achevé depuis plus de deux ans et occupé à titre de résidence principale ou secondaire.

Coup de pouce économies d’énergie 2018-2020

Ce dispositif a pour but d’apporter un aide financière aux ménages les plus modestes. Celui-ci est attribué selon le revenu du foyer. Le coup de pouce économies d'énergie concerne les types de travaux suivants :

  • Le remplacement d’une chaudière au fioul par un équipement utilisant les énergies renouvelables
  • L’isolation des combles ou de la toiture

La prime est versée par les entreprises signataires de la Charte « Coup de pouce économies d’énergie » (essentiellement des vendeurs d’énergie). Le montant de cette aide dépend de vos ressources.

Le programme « Habiter mieux »

Mise en place par l’Agence nationale de l’Habitat (Anah), l’offre « Habiter Mieux » est une aide financière pour les travaux visant à réduire votre consommation énergétique. Ce programme est à destination des propriétaires des logements de plus de 15 ans au moment où le dossier est déposé et qui n’a pas bénéficié d’un PTZ depuis 5 ans.

Cette aide est accessible si vous ne dépassez pas un certain plafond qui varie selon les revenus et la composition du foyer  ainsi que la zone géographique du logement. 

Les aides des entreprises de fourniture d’énergie (CEE)

Tous les locataires ou propriétaires d’une maison ou appartement à titre de résidence principale ou secondaires peuvent être concernés par des aides pour la réalisation de travaux de rénovation énergétique. Ces aides s’inscrivent dans le cadre des Certificats d’Economies d’Energie et sont proposées par les fournisseurs d’énergie. Ces aides peuvent prendre la forme de conseils, diagnostic, mise en relation avec un réseau d’artisans ou encore de primes (remise sur la facture d’énergie, bons d’achat en magasins…)

Chèques énergie

D’un montant qui peut varier entre 48€ et 227€, les chèques énergie sont destinés aux personnes ayant des revenus modestes pour les aider à régler leur facture énergétique ou financer des travaux de rénovation. Le montant est en fonction des ressources et de la composition de la famille.

Exonération de la taxe foncière pour les travaux d’économies d’énergie

Dans certaines collectivités, vous pouvez être exonéré partiellement ou totalement de la taxe foncière pour une durée de 5 ans. Sont éligibles les logements achevés avant le 1er janvier 1989 pour les ménages qui réalisent des travaux d’économies d’énergie. Retrouvez les travaux concernés par l’exonération de la taxe foncière.

Et en 2019 ?

  • En 2019, l’écoPTZ sera renforcé et les conditions d’accès seront simplifiées
  • Le CITE qui devait être supprimé et remplacé par une prime sera finalement reconduit en 2019
  • Les chèques énergie feront l’objet d’une hausse de 50€ en 2019 et montant maximal s’élèvera à 277€.

Retrouvez plus d’informations dans notre article « Tout savoir sur l’isolation thermique »