LogéhomeLogéhome
1er réseau immobilier indépendant
du Nord-Pas de Calais
Menu

Changer de fenêtres : les questions à se poser

16/03/2017
Performance thermique, isolation acoustique, sécurité, rapport qualité/prix... Nombreux sont les critères à prendre en compte lorsque l'on souhaite changer de fenêtres.
Changer de fenêtres : les questions à se poser

Quel matériau privilégier ?

Le PVC permet une bonne isolation thermique et acoustique. C'est le matériau le moins cher, et le plus plébiscité en rénovation, d'autant qu'il ne nécessite pas d'entretien. Il ne se décolore pas, ne jaunit pas, ne rouille pas mais le choix de couleurs est restreint. Attention, pour des raisons esthétiques, certaines communes ou copropriétés restreignent l’usage du PVC.

Performantes thermiquement, les fenêtres en bois demandent cependant un entretien régulier. Elles sont un peu plus chères que le PVC et l'alu mais le bois a plus de charme.

Les profilés en aluminium sont eux inaltérables et disponibles dans une gamme de coloris très étendue grâce aux techniques de thermolaquage. 

Les fenêtres mixtes se composent d'une menuiserie en bois ou en PVC avec capotage en aluminium. 

 

Faut-il remplacer toutes les fenêtres en même temps ?

Pas forcément ! Tout dépend du budget dont vous disposez. Privilégiez d’abord les pièces à vivre ou les plus chauffées.

 

Une autorisation est-elle nécessaire ?

Si les nouvelles fenêtres sont en tous points similaires aux anciennes (même taille, même couleur, même nombre d'ouvrants), le remplacement peut se faire sans autorisation. 

Par contre, si l'aspect visuel de vos fenêtres change, le projet est soumis à une demande de déclaration préalable. A noter que dans les secteurs sauvegardés ou en sites classés soumis à l’approbation de l’Architecte des Bâtiments de France, certains matériaux seront parfois imposés et d’autres interdits.

Dans le cas d'une copropriété, il faut se reférer au réglement de copropriété.

 

Est-il possible d'obtenir des aides financières ?

Le remplacement de fenêtres entre dans le cadre des travaux de rénovation énergétique. A ce titre vous pouvez bénéficiez de plusieurs aides financières :

- La prime énergie
Les fournisseurs d’énergie peuvent payer une partie de vos travaux dans le cadre de la loi sur les certificats d’économie d’énergie (CEE). La demande doit être faite avant la pose de vos nouvelles fenêtres. Le montant de cette prime énergie dépend de la quantité d’énergie que vous allez économiser. Cela peut représenter jusqu'à une centaine d'euros.
- Le crédit d'impôt
Le changement de vos fenêtres peut vous permettre de profiter d’un crédit d’impôt pouvant monter jusqu’à 25%. Il faut que la performance thermique dépasse un certain seuil.
- Les aides de l'ANAH (Agence nationale de l’habitat)
Ces subventions sont versées aux ménages aux revenus modestes.
- Les aides locales
Des aides supplémentaires sont parfois proposées par les communes, les départements ou les régions. Elles peuvent prendre la forme d’une subvention, d’un crédit sur vos impôts locaux ou d’un prêt à taux faible.