LogéhomeLogéhome
1er réseau immobilier indépendant
du Nord-Pas de Calais
Menu

Quels seront les changements dans l'immobilier en 2018 ?

24/01/2018
Découvrez quelles réformes seront reconduites, ainsi que les nouveautés annoncées pour cette année.
Quels seront les changements dans l#039;immobilier en 2018 ? - Image

La question de l'immobilier est au coeur des préoccupations du gouvernement. Des réformes lancées en 2017 ou dans les années précédentes vont donc être renouvelées en 2018, d'autres abandonnées ou modifiées. De nouvelles réformes verront également le jour lors du prochain projet de loi qui sera présenté au mois de février.

La baisse des APL

Les APL ont baissé de 5 €/mois courant 2017. Cela est prolongé pour l'année 2018, mais sans réel impact pour les locataires qui bénéficient d'une diminution simultanée des loyers.

La baisse de la taxe d'habitation 

En 2020, 80% des ménages français devraient se voir exonérés de taxe d'habitation. Pour l'instant, la baisse prévue pour 2018 est de 30% et 65% pour l'année prochaine. Cette exonération concerne les ménages dont le revenu fiscal ne dépasse pas 43 000 € pour un couple sans enfant et 49 000 € pour un couple avec enfant.

Le dispositif Pinel

La loi Pinel qui concerne les particuliers souhaitant investir dans le neuf pour ensuite louer, a été reconduite dans les grandes agglomérations pour 4 ans. Cependant, il est nécessaire que le permis de construire ait été déposé avant le 31 décembre 2017 et que le projet soit terminé avant fin 2018.

Les taux de réduction d'impôts restent identiques à 2017: entre 12 et 21%.

L'incitation à la vente de terrain

A partir de cette année et jusqu'en 2020, les particuliers qui souhaitent vendre leur terrain reconnu comme constructible, pourront bénéficier d'abattements qui leur permettront de diminuer l'imposition sur la plus-value de celui-ci. Il existe 3 types d'abattements:

  • -100% si le terrain est destiné à accueillir des logements sociaux.
  • -85% pour les logements intermédiaires.
  • -70% pour les logements libres (ex: maison individuelle)

Le lancement du bail à courte durée

Un nouveau contrat de location va voir le jour. Tandis que le bail classique s'étend sur une période de 1 à 3 ans, ce nouveau bail permettra de s'engager sur une plus courte durée, de 1 à 10 mois.

Cette loi pourrait être très avantageuse pour les étudiants, les personnes en CDD, en intérim ou en contrat d'apprentissage. En effet, dans leur situation, ils peuvent être amenés à se déplacer plus souvent et donc changer de logement régulièrement.

 

Ainsi, 2018 s'inscrit dans la continuité mais de nouvelles réformes vont être annoncées dans le prochain projet de loi afin de favoriser le droit au logement et diminuer les taxes et impôts.